Resident Evil 4

Forum RE4 sans prise de tête ;)
 
HomeCalendarFAQSearchMemberlistUsergroupsRegisterLog in

Share | 
 

 Résidence... Aivile

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Résidence... Aivile   Mon 3 Aug - 18:45

Bon, comme le topic ré-ouvre, je re-poste le début de ma parodie qui arrivera progressivement Surprised

Chapitre 1 : Souvenirs, ne pas se salir, revenir

1998, je n'oublierais jamais cette année... C'est cette année-là que je suis parti en mission à Rio de Janeiro *ambiance musicale : Claude Francois*
Aujourd'hui, on est en 2004, et on m'envoie dans un coin paumé en Espagne, pour retrouver une DJ au service du patron des céréales Grahams... Ah okay, c'est la fille du président Graham, une blonde platine, qui s'est faite kidnappée.
Bref, me voilà en route vers la brousse espagnole, ses bouses de vaches, ses paysans qui baragouinent et ses forêts !!! Juste pour retrouver une conne qui me remerciera même pas... *ambiance musicale : Grand Corps Malade*

Leon- Mais qu'est-ce qui fout ton collègue ?
Policier -Il va pisser un coup... Tu veux une clope ?
Leon - Nan, mais démarre sans lui, on va pas l'attendre, je veux rentrer chez moi vite fait...
Policier -Mais on...
Leon -Démarre !!!

Sous les menaces de l'impressionnant 9mm de Leon =( le policier démarra, regardant avec désolement son collègue courir à moitié nu dans les feuilles mortes.
La voiture passa un pont, puis s'arrêta. Leon sortit de la voiture et après avoir donner un gros billet vert au flic espagnol (commentaire du policier : "Mais il est con ce type"), il s'avança dans la forêt.

Leon -J'espère au moins qu'ils ont les douches dans leur village, parce que si en plus ils sont crades, je sens que je vais pas tenir longtemps avec mon spray déodorant.


Last edited by FearBefore on Tue 8 Sep - 16:44; edited 2 times in total
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Mon 3 Aug - 18:47

Episode 2 !

Leon aperçut une petite maison en bois derrière les arbres. Il y rentra et croisa un paysan mal rasé.

Leon –B'jour m'sieur, j’aurais aimé savoir si vous auriez déjà croisé ou rencontrer la fille posant nue sur cette photo ? (Leon sortit la photo d’Ashley que le président américain lui avait donné)
El paysan –No sé, señor...
Leon –Oui, je me doute que sans ses vêtements elle doit être dure à reconnaître. Tant pis merci.

A ce moment là, le paysan sortit une bouteille de vin et la tendit à Leon.

Leon –C’est quoi que t’essayes de me refourguer ?
El paysan –Muy bien, señor !
Leon –Mouais, si tu l’dis Suspect
Leon avala le vin... avant de tout recracher.

Leon –Mais c’est d’la piquette ton truc ; ou alors tu as mis de la mort-aux-rats dedans.
El paysan –No no, muy bien señor !!
Leon –Ouais ouais, t’as mis du poison dedans !

Leon dégaina rapidement et abattit El Paysan, pauvre vigneron sans défense, d’une balle dans le cœur. Leon visita le reste de la maison et en sortit par la fenêtre à l’étage. Arrivé en bas, d’autres types étranges lui proposèrent des bouteilles à boire, mais Leon refusa à grand renforts de Pistolet. Il prit la direction indiquée par les panneaux. Il arrivé alors au niveau d’un petit groupe d’arbres, reliés par des ficelles.
"-C’est quoi, ça ? Une forêt en kit IKEA ?"
Il tira alors sur une des ficelles... BAOOOOOOOOOOOOOOOOOM What a Face
*5 minutes plus tard*
"-Ah bah putain ! Ils sont vraiment tordus dans c'patelin. En plus je pue le cramé maintenant. Je vais utiliser mon déo."
Leon utilisa donc son déodorant, qui n’avait pas les effets escomptés.
"Mais qu'est-ce que c'est que ce délire ? Je me sens mieux, mais je pue toujours. C'est quoi ce déo ? "Spray de premier secours" ? Et meeeerde, qui m'a mis ça dans ma valise ? Bon tant pis j'avance, avec un peu de chance y a une boutique au village."
Après avoir décimé les vignerons locaux et un chien coincé dans un piège, notre héros parvint enfin aux portes du village.


Last edited by FearBefore on Thu 3 Sep - 18:02; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
LAHKW



Messages : 436
Date d'inscription : 2009-07-23
Age : 46
Localisation : région parisienne

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Mon 3 Aug - 19:48

Happy !!!

La sweet paro est de retour Basketball
Back to top Go down
View user profile http://www.youtube.com/user/LAHKW
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Mon 3 Aug - 23:03

Voilà maintenant l'

Episode 3 :

Leon essaya de défoncer les portes. Ses tentatives restant sans succès, il finit par ouvrir la porte avec la poignée. En entrant dans le village, Leon voulut sortir ses jumelles et trouva dans sa poche... un microscope !

« -Et merde, encore un sale coup du boss, il a remplacé tout mon équipement.
Mais alors... Ca veut dire que mon pistolet n’est pas un pistolet à billes ! Mais alors avec quoi il marche ? »

Tout en réfléchissant, Leon avançait dans le village. Il rentra machinalement dans une maison à la gauche du village. Il se rendit finalement compte de ce qu’il venait de faire. Il entendit un bruit de course dans le village. Il en tendit l’oreille. En regardant par une petite lucarne, il vit que les habitants du village étaient pris dans une discussion engagée et enragée. Ils se tournèrent alors vers l’entrée du village. Leon scruta le jour, dans la même direction que les villageois. Il vit débouler en courant, 2 hommes avec des têtes d’énervés. Il les reconnut à leurs habits : c’étaient les 2 flics qui l’avaient conduit ici. Ils demandèrent quelque chose aux villageois, puis se dirigèrent vers Leon. Celui-ci se barricada ni une ni deux dans la maison avant de monter à l’étage. Un bruit de vitre brisée se fit entendre, accompagné du cri suivant : « J’t’aurai, ordure ! ». Leon aperçut une peinture sur le mur :

« -Les gens d’ici ont vraiment de sales goûts. Ils font peindre des fusils et les accrochent aux murs. Tiens ça me donne une idée Twisted Evil »

Leon décrocha le tableau et remarqua que le fusil était bien réel. Il le décrocha juste à temps, car l’un des chauffeurs venait justement de passer la fenêtre.

« Policier 1 –Eh toi, t’as cru me rouler avec tes dollars à la con ? »
Le second policier fit irruption.
« Policier 2 –Et pis à cause de toi je me suis tapé la honte !!
Leon –Rien à foutre, de toute façon, j’vois pas pourquoi vous vous plaignez, tout ce que vous avez eu à faire c’est conduire une voiture, alors hein...
Policier 1 –Eh ben tout travail mérite salaire, alors aboule le fric, ou sinon...
Leon –Sinon quoi ? Je vous rappelle que c’est moi qui ai un fusil à pompe et... »

Les cloches de l’église interrompirent la bagarre.
« Policier 1 –T’as d’la chance, c’est l’heure du bain.
Leon – Vous avez des douches ici ? Où elles sont ?
Policier 2 –Dans ton c.... *BOUM* AIIEEEEEEUH
Policier 1 –Mais il est taré ce mec ! Il a tué mon copain ! Toi, attends que mon bain soit fini, j’vais t’écorcher ».

Puis les policiers... enfin LE policier et les autres villageois partirent tous dans la maison en face. Leon fit les poches au policier (commentaire de Leon : « Putain ils ont quand même des sacrés pourboires ces enculés ! J’suis sûr qu’ils gagnent plus que moi !») et fouilla le reste du village. Il y trouva des munitions et se rendit compte qu’elle seyait parfaitement à son 9mm.

Son portable se mit à grésiller et il sortit un talkie-walkie de sa poche :
« Hunnigan –Leon, vous êtes arrivé ?
Leon –Mon Dieu, Hunnigan, vos lunettes !
Hunnigan –Hé bien ? Je les ai mes lunettes !
Leon –Justement ! Ca vous donne un air de lèche-cul pas possible !!
Hunnigan –Arrêtez vos conneries... Je crois que je ne regrette pas de vous avoir retiré votre déo.
Leon –C’était vous ! Vous allez le payer ! Attendez que je sorte d’ici.
Hunnigan –Okay, à plus tard ! happy »

Leon prit ensuite la direction de... La Ferme... *musique :les dents de la mer*

Des tensions sont nées dans cet épisode. Comment tout cela va-t-il se terminer ? Vous le découvrirez, dans un bon bout de temps, parce que tout ne se fait pas en un épisode.


Last edited by FearBefore on Thu 3 Sep - 18:06; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
L
Admin


Messages : 176
Date d'inscription : 2009-07-23
Age : 24
Localisation : Marseille

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Tue 4 Aug - 12:20

Bon et la suite alors? sunny
jerry de l'ambiance musicale 'les dents de la mer'
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Tue 4 Aug - 12:33

J'arrive pas à accéder à JVC ça me soûle Crying or Very sad
Back to top Go down
View user profile
L
Admin


Messages : 176
Date d'inscription : 2009-07-23
Age : 24
Localisation : Marseille

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Tue 4 Aug - 12:47

comment ça? tu veux que je t'envoies la suite par mp?
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Tue 4 Aug - 15:15

Eh ben il était temps.

J'envoie de suite l'

Episode 4 !

Lorsque Leon arriva aux portes de la ferme, sa réaction fut : « Putain mais pourquoi ils foutent des portes partout dehors ? ».
Il rentra dans la ferme, plus décidé que jamais à courir, parce qu’il faut bien avouer que ça pue là-bas. Il alla à la rencontre d’un paysan et lui montra la photo d’Ashley :
« Leon –Bonjour monsieur, vous auriez vu la meuf à poil sur cette photo ?
Paysan -... Hum.......... Humhum.......................... 500 pesetas !
Leon –De quoi, tu fais payer tes renseignements ?
Paysan –Foto, 500 pesetas !
Leon –Ah tu veux la photo... Bon je te la fais à 1000 pesetas okay ?
Paysan -750 ?
Leon – 1000...
Paysan -900 ?
Leon -..... Bon okay, va pour 900.
Paysan –Muchas gracias. »

Leon empocha l’argent et laissa le paysan avec sa photo (il n’a pas vraiment envie de voir la suite). Il rentra dans un grand bâtiment et vit une femme courir dans la direction d’où venait Leon, un couteau à la main et criant : « Estupido ! ».
Notre bien-aimé héros s’enfuit en courant pour ne pas être témoin du carnage conjugal, et passa la porte suivante (« Encore un truc qui va mener dehors, les architectes locaux ont rien dans la tronche ! »). Une fois de l’autre côté, il vit trois paysans en train de faire la sieste appuyés sur un rocher en haut d'une falaise. Il commença à descendre la pente doucement, puis son attention fut attirée par un bruit derrière lui... le rocher se cassait la gueule ! Il entendit un grand « MIERDA ! » et courut le plus vite possible, et esquiva le rocher d’un magistral plongeon, atterrissant dans une flaque de boue.
« -Mais quelle bande d’abrutis ! Même quand ils dorment ils font des conneries... Bon avançons, sinon ça n’finira jamais No »
Leon passa dans un tunnel en dégommant les chauves-souris pour se défouler, ce qui rajouta du sang sur ses vêtements. Quand il arriva de l’autre côté, il ne vit personne. Après s’être pris les pieds plusieurs fois dans des pièges à loups et avoir laissé des mots conseillant aux villageois de ne pas les laisser traîner, il rentra dans une maison dont la porte était verrouillée par un cadenas. D’un coup de couteau, il tenta de faire sauter le cadenas. Il essuya un échec et tira une balle de pistolet. Il put rentrer. Laughing Il trouva dans une pièce plusieurs herbes vertes, les mit dans sa mallette, et poussa un placard qui gênait l’accès à la porte. Il entendait maintenant nettement un bruit provenant de la pièce suivante. Il vit seulement un placard qui bougeait. Il décida de tirer une ou deux balles dans le placard avant d’ouvrir, au cas où. Une fois la porte ouverte, un corps percé de 2 trous rouges tomba. Leon enleva le bâillon de la bouche de l’homme.

« ??? -Ha, amigo, j’ai mal !
Leon –Hum, c’est vrai, mais pourquoi ? happy
??? –J’ai pris deux balles dans l’bouffet, abrouti ! Evil or Very Mad
Leon –Ho, c’est terrible ! happy
??? –Si je tenais l’enfoiré qu...
Leon –Mais euh, comment tu t’appelles ? peur
??? –Je m’appelle Luis Sera.
Leon –Serra... no ? Comme le jambon ?
Luis –Mais non ! Bon j’ai une question... T’as d’la beuh ?
Leon –Hmm, j’ai des herbes vertes, mais sinon...
Luis –Je suis en manque ! Donne-moi ça !! »
Après s’être roulé son joint et l’avoir fumé, Luis avait l’air ragaillardi.
« Luis –Gracias, amigo... Merde, le big cheese !
Leon –De quoi ?
Luis-Derrière toi !! »
Leon se retourna et vit avec horreur 2 paysans porter un plateau avec un grand fromage dessus, répétant inlassablement : « Comer ! Comer ! ». Leon se jeta sur les 2 paysans et tomba d’inanition à cause de l’odeur des fromages.

Leon se réveilla quand Luis le secoua un peu.
« Luis -Amigo, merci pour les herbes, c’était trop mortel !
Leon –De rien, ça fera 15 000 pesetas.
Luis –Qué ?
Leon –C’était pas un service rendu.
Lis –Mais je veux pas payer !
Leon –Il va bien falloir... Parce que je suis bien armé. »
La conversation fut interrompue à cet instant par un homme portant un plateau de fromage et un couteau. « Comer ! » cria t-il soudain.

« Leon –Oh non ! Pas encore... Eh regarde, il a les clés des menottes qui nous lient. Fous-lui un coup dans les bonbons !
Luis –Euh, okay amigo. »
Une fois l’homme à terre, Leon s’empara des clés et se libéra.

« Leon –Haha, enfin !! Mais où tu vas toi ? REVIENS !!!! »

C’était trop tard, Luis s’était enfui.
« -Humpf, il ne perd rien pour attendre ».
Leon récupéra ses affaires et avança dans le couloir de cette petite maison. Il perçut un bruit par la fenêtre, et commença à viser l’ouverture, en attente d’un mouvement de l’ennemi. Soudain...


Last edited by FearBefore on Thu 3 Sep - 18:13; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Tue 4 Aug - 15:18

Parce que vous le valez bien, voici l'

Episode 5 !

A la fenêtre apparu un visage et Leon tira plusieurs balles. Il sortit brusquement de la maison pour voir sa victime. Il fut déçu de voir un visage inconnu, bien que recouvert d’une capuche et d’un chiffon. Il s’approcha de l’homme, il était mort. Leon hésita... longuement.............. avant de fouiller le cadavre Razz
« -Alors, des pistolets, voyons voir... punisher ? Ca a l’air pas mal : «Troue les ennemis pour en toucher plusieurs en même temps»... Hop, je prends. Les autres flingues, poubelle... Ha, un nouveau fusil à pompe, plus petit et plus puissant, on se croirait dans une pub Skip... Eh, génial, une grosse mallette pour ranger tout ça ! »
Leon extirpa ensuite un objet, long et lourd, du cadavre.
« -Waow... un... un Suspect ... LANCE-ROQUETTES !!! Mais comment il fait pour porter ça dans son manteau ? C’est louche... Je vais prendre le manteau aussi. »

Leon rangea son équipement flambant neuf dans la grande malette, endossa le manteau du marchand, qui était quand même très léger malgré les armes et les munitions qu’il contenait.

« -Bon, maintenant, je sors d’ici et je retrouve Ashley, parce que j’aimerais bien rentrer chez moi. »

A ces paroles, Leon eut une sensation bizarre et se retrouva... chez lui.

« -Ah bah ça alors ! Un manteau qui exauce les vœux ! Je veux un BigMac ! »

Au lieu de voir son mets préféré atterrir sous ses yeux, Leon entendit « C’est toi chéri ? ».
Leon fit le vœu de retourner là où il était juste avant. Il s’y retrouva en quelques secondes.

« -Ouf ! Bon ben, faut se rendre à l’évidence, c’est juste un manteau de téléportation... Mais je pourrais quand même... J’aimerais bien être à l’endroit où Ashley est retenue prisonnière. »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Leon se retrouva dans une cellule sombre. A côté de lui se tenait une blonde en mini-jupe.

« Leon –Hum, bonjour. Tu aurais vu une fille qui s’appelle Ashley ?
Ashley –C’est moi, mais qui t’es ?
Leon –C’est toi la fille du président ? *Leon examine attentivement la fille* Ah oui en effet, mais avec les vêtements, t’es un peu plus dure à reconnaître.
Ashley –Mais euh, tu m’as vue à poil ? Mais t’es qui ? Un autre violeur ?
Leon –Mais non, c’est ton père qui m’envoie pour te saut... te sauver happy Allez, viens, on va à la Maison Blanche ! »

Ainsi, Leon subit une nouvelle fois les désagréments de la téléportation. Arrivé sur place, il remarqua que Ashley ne l'avait pas suivi.

« -Et merde, c’est à usage individuel Sad Bon ben tant pis, je vais retourner dans sa cellule. »
Leon revint donc dans la cellule d’Ashley.
« Leon -Bon ben ma poulette, on va devoir sortir par ici. On sort. »
Ils sortirent de la pièce lugubre par l'unique porte... et se retrouvèrent enfermés entre 3 grilles et le mur de la prison.
« Leon -Et merde, c’est un cul de sac. COMMENT ON VA FAIRE ???
Ashley –Ben utilise ton manteau pour t’envoyer de l’autre côté, et ensuite trouve un moyen de lever les grilles.
Leon –Pas conne la blonde... =( »
3 mots de Leon le transportèrent de l’autre côté des grilles. Il aperçut de l’autre côté une machine pleine de couleur. Il examina la machine et en conclut qu’elle servait à déverrouiller la montée des grilles à l’aide d’une énigme à la mords-moi-l’nœud. Il décida d’en découdre à l’aide de balles de pistolet.
Mais ça n’a eu aucun effet.
Il fallait donc résoudre l’énigme.
Après avoir résolu l’énigme avec brio Suspect et une efficacité inégalée Suspect Suspect , il réveilla Ashley et la libéra de sa cellule.
« Leon –Bon, tu vas m’attendre là, j’en ai pour 5 minutes, je vais juste chez moi... »
Leon fut donc téléporté chez lui. Il marcha à tâtons pour trouver la salle de bains. Une fois dans la place, il alluma la lumière et chercha longuement son déo. Il en trouva 3 bouteilles, les prit toutes dans sa poche, en prit une quatrième et s’en aspergea, avant de jeter la bouteille vide à la poubelle. Il se retourna alors brusquement, car il venait d’entendre du bruit derrière lui.

« Leon –Ada, qu’est-ce que tu fais debout à cette heure ?
Ada –Et toi, chéri ?
Leon –Hum, ben, moi, tu vois, j’étais euh... au Mega Drink Bar avec Barry, Claire et Annette. »

Leon se retrouva alors dans le-dit bar.
« Leon -Ah merde, j’avais oublié l’histoire du manteau.
Barman –Et qu’est-ce que j’lui sers à lui ?
Leon –Euh, rien, merci, je vais retourner dans la cellule d’Ashley en Espagne, hein ? *Leon disparaît*
Barman –Hmmm, ça c’est un touriste : il vient, il fout la merde, on comprend rien à ce qu’il dit et il consomme pas. »
Leon finit par arriver en Espagne.

« Ashley –Il était temps ! Qu’est-ce que tu f’sais ?
Leon –J’ai bu un coup chez moi, pis j’ai joué à la ps2, un super jeu qui s’appelle Resid...
Ashley –J’m’en fous en fait. On y va ?
Leon –Ouais, j’vais juste ranger le manteau dans mon sac avant qu’il m’envoie sur la muraille de Chine. »
Et Leon se retrouva sur la Grande Muraille...
Après être revenu à son point de départ et avoir rangé le manteau là où il n’embêterait personne, Leon et Ashley se décidèrent à avancer un peu.


Fin de l’épisode 5... Mais je ne vous sortirai pas l'imitation de rire démoniaque en carton pâte noel


Last edited by FearBefore on Thu 3 Sep - 18:18; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Fri 7 Aug - 21:28

Voilà, les, le... l'

Episode 6 :

Leon et Ashley trouvèrent une échelle. Leon passa devant, mais Ashley refusa de descendre l’échelle.

« Leon –Bon tu descends oui ?
Ashley –Nan, je peux pas j’ai le vertige !
Leon –Allez, tu fais pas chier et tu descends, sinon je te laisse là.
Ashley –Si tu me laisses là, je ne serai jamais sauvé et tu ne seras pas payé pour ta mission.
Leon –C’est du chantage ! Mais bon, je vais te rattraper, allez saute !
Ashley –Okay, j’arrive. »

Ashley fit un bond et atterrit le cul en premier sur le carrelage dur et glacial.

« Ashley –AIIIIIIYA !!! Mais t’es con ou quoi ?
Leon –Mais tu croyais pas que j’allais me faire chier à rattraper un poids lourd comme toi ?
Ashley –Oh ! J’te permets pas ! »

La conversation s’arrêta là. En effet, un homme bizarre avait fait son apparition.

« ??? –Je vais prendre la fille.
Leon –La prendre ? Pervers, va ! Elle est mineure !!!
??? -... Je... comprendre mal.
Leon –Ah, merde. Encore un type qui parle espingouin. Hum, qui êtes-vous ?
??? –Mon nom est Saddler.
Leon –Okay, et qu’est-ce que vous faites ici ?
Saddler –Moi pas compris. Je parler traducteurs. *Saddler s’en va*
Leon –Bon, on va pas attendre qu’il revienne, ça sent le traquenard. On s’casse. »

Leon et Ashley prirent donc la porte principale et se retrouvèrent à l’air libre.

« Ashley –C’est lugubre ici.
Leon –Pour une fois qu’une porte sépare l’intérieur de l’extérieur, on va pas se plaindre.
Ashley –Qu’est-ce que tu racontes ?
Leon –Tu verras quand on sera au village. En attendant, on passe par où pour aller au village, tout droit ou à gauche ?
Ashley –Tout droit, c’est là qu’on a le plus de probabilités de tomber sur le village.
Leon - Suspect
Ashley –Ben oui.
Leon –Bon d’accord, si tu l’dis, mais si tu t’es trompée, ça va chier des bulles. »

Ils passèrent par un triste cimetière, et arrivèrent à un souterrain. Là, ils firent une rencontre improbable.

« Leon –Oh putain ! C’est... Mais qu’est-ce qu’il fout là ?
??? –Stranger, quelle chance de te voir !
Leon –Mais je t’avais descendu !
??? –C’est ce que tu croyais, mais je suis invincible. Mon manteau me rendait invincible. J’ai fait le mort, mais je ne pensais pas que tu me volerais mon manteau, stranger. J’ai dû venir ici à pied, et j’ai bu tout le vin qu’on m’a proposé pour ne pas m’attirer d’ennemis, puisque je n’avais plus d’armes. J’aimerais récupérer mon manteau, stranger.
Leon –Mais tu crois vraiment que je vais te rendre un manteau qui rend invincible ? A moins que tu ne sois redevenu riche, tu le récupèreras jamais ton manteau.
??? –Ca tombe bien, stranger, je suis marchand, on peut s’arranger, right ? Bon, je te propose un lance-roquettes.
Leon –Hmmm, j’en ai déjà un. Autre chose ?
Marchand –Un lance-roquettes infini ?
Leon –Ah bah voilà ! Marché conclu ! *Ils procèdent à l’échange*
Marchand –Une dernière chose stranger. Je dois effacer ta mémoire.
Leon –What the fuck ?
Marchand –C’est pour éviter que tu parles de mon manteau à n’importe qui.
*SHAZAM*
Leon –Bonjour !
Marchand –Salut, stranger ! Qu’est-ce que tu es buying ?
Leon –Euh, rien merci, on se voit une autre fois. Allez viens, Ashley.
Ashley –Comment tu me connais ? Et comment tu t’appelles toi ?
Leon –Moi c’est Leon Kennedy... J’te connais parce que je dois te sauver, tu as été enlevée par des espagnols.
Ashley –Ah ? Bizarre je m’en souviens pas.
Leon –Bizarre, en effet.
Marchand –C’est étrange, stranger.
Len –Bon, tant pis. On va avancer. »

Nos 2 héros traversèrent le souterrain, qui débouchait sur une petite pièce. Au bout de la pièce se trouvait une porte, qui menait vers l’extérieur. Et à l’extérieur se trouvaient, à la surprise générale, UNE DIZAINE DE GENS DU VILLAGE !!! Parmi eux, un personnage familier.

« Leon –Et merde, c’est pas mon jour décidément.
Policier –Te revoilà... On t’attendait.
Leon –Eh mais attendez, on peut négocier ?! Et pour ton copain, c’était un accident !!
Policier –Tatata, rien du tout. L’heure de la vengeance a sonné... En plus, tu as refusé le vin du pays.
Ashley –Mais je veux bien y goûter à votre vin, moi.
Leon, tout bas –Mais non, surtout pas abrutie, je dois te ramener vivante aux USA.
Policier –Apportez une bouteille !! Ca fait plaisir de voir que les étrangers s’intéressent à la cuisine locale. Vous allez y goûter aussi, monsieur Kennedy.
Leon –Bien sûr Very Happy / à Ashley / T’es devenue complètement conne d’un coup ou quoi ? Bon, on goûte, et on se tire par la ferme. »

Après la séance de dégustation (commentaire de Leon : « C’est clair, j’ai dégusté là What a Face »), les 2 héros déguerpirent, direction La Ferme. Ils pensaient être tranquilles, mais une fois là-bas, des paysans leur proposèrent plus de vin. Leon s’en débarrassa en les tuant un à un. Avec l’aide d’Ashley, il put passer une porte auparavant inaccessible. Parvenus de l’autre côté, Leon reçut un appel sur son talkie-walkie.

« Hunnigan –Leon, où en êtes-vous ?
Leon –Hum, c’est vous. Vous avez de la chance que j’ai retrouvé du déo.
Hunnigan –C’est bon, vous arrêtez votre boudin ? Laughing
Leon –Mais vous me cherchez vous, hein ?
Hunnigan –Non, je voulais juste savoir où vous en étiez de votre mission.
Leon –Eh ben j’ai récupéré la blonde, et je voudrais bien me casser d’ici.
Hunnigan –Bon, je vous envoie un ULM pour vous récupérer.
Leon –Un ULM ? On a pas plus gros Suspect ?
Hunnigan –Nan, c’est une mission top secrète bounce
Leon –Eh ben, ça promet No Bon ben à plus Hunnigan. »

Leon coupa son talkie-walkie et proposa à Ashley de traverser le pont un peu plus loin.




Et c'est la fin Sad
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Fri 7 Aug - 21:32

On passe sans attendre à l'

Episode 7 !

Leon et Ashley croisèrent le marchand sur leur route, qui leur refourgua au passage quelques armes inutiles. Ils ne purent traverser le pont qu’une fois ruinés en armes et sprays de premier secours. De l’autre côté du pont, ils ne se doutaient pas du cauchemar qui les attendaient. Ils se retrouvèrent pris en sandwich par des dizaines de villageois portant des bouteilles de vin.

« Leon –Il faut se réfugier dans cette maison, dit Leon en pointant la seule maison du coin.
Ashley –Mais pourquoi, on peut pas boire leur vin ?
Leon –Chaque jour, des gens meurent d’intoxication alimentaire. Et j’aimerais bien te ramener en vie aux Etats-Unis, pour avoir une belle prime.
Ashley –Y a que l’argent qui t’intéresse ?
Leon –Ca permet d’acheter du déo d’avance. Allez, on rentre dans la maison, sinon avec tes conneries, on va trinquer à mort.
*Leon et Ashley rentre dans la maison*
Leon –Raaaah, ils vont vite pour des paysans enivrés.
??? –Mierda ! Pas loui !
Leon –Qu’est-ce que t’as dit ?
Ashley –Rien du tout.
Leon –J’ai cru... Bon va te cacher là-haut, je barricade la maison. »

Ashley monta, Leon poussa des armoires face aux fenêtres et bloqua la porte en utilisant son fusil tout neuf (commentaire de Leon : « Je l’aurai pas acheté en double pour rien »).

La grande offensive espagnole commença alors : attaqué sur le flan droit après une destruction d’armoire baroque, Leon ne pouvait pas tirer sur les ennemis arrivant par la gauche. Il opéra une retraite tactique dite « du lièvre » vers l’étage supérieur. Il trouva en fin de compte que c’était débile puisqu’il y avait plus d’ouvertures qu’au rez-de-chaussée. Trop tard pour le demi-tour, se dit-il. Il acheva la montée de l’escalier et eut soudain un éclair de génie.

« Leon –Héhé, on va boire ce qu’on va boire.
*Leon approcha alors subrepticement un paysan, lui subtilisa sa bouteille de vin et...*
Leon –Allez, approchez maintenant, venez boire ! Vous avez peur, hein ?
Paysan –Damneda ! Il a prrrris notrrrre arrrrme... On doit parrrrtirrrr. Adios Leos !
Leon –Comment tu m’as appelé ? Attends voir. »

Leon fit avaler le contenu infâme de la bouteille au paysan, faisant fuir par la même occasion le reste des gens. Le paysan tomba à terre, les yeux révulsés. Il commanda alors à Ashley de sortir de sa cachette.

« Ashley –Il était temps ! Y avait un truc qui me pelotait dans le placard.
Leon –Ah ? Suspect Je vais aller voir ça...
*Leon ouvre le placard*
Luis –Et merrde... Salutas, amigos ! Very Happy
Leon –Tiens, qui voilà ! Ce cher Loulou ! Very Happy T’as mon fric ? noel
Luis –J’y pensais justement, je mé disais... ça peut attendre no ?
Leon –Hum, pas vraiment, y a un marchand qui nous dépouille chaque fois qu’on le voit, on a besoin de beaucoup d’argent pour la prochaine rencontre happy is ok
Luis –Ecoute, je bosse pour Umbrella, jé vais bientôt être payé.
Leon –Qu’est-ce que tu racontes ? J’ai dissous Umbrella ya 6 ans avec leur connerie de virus Gland !
Luis –Bah faut crroirre qué elle existe toujours...
Leon -...Bon, mais t’as pas intérêt à me rouler. Tu peux y aller je vérifierais Twisted Evil »

Luis détala par une fenêtre. Ashley et Leon sortirent par la porte après l’avoir débloquée.

A l’extérieur, ils aperçurent le marchand assis dans une petite cabane. Il avait l’air absorbé par un papier. Leon choisit de ruser et contourna la cabane. Cet effort fut inutile, car il entendit derrière lui un gros « Youhou, Leon ! ». Il se retourna pour voir qui l’appelait ainsi, et vit avec surprise Ada.

« Leon –Mais c’est pas vrai, tu m’as suivi ?
Ada –Eh oui, quand je t’ai vu partir brusquement, j’ai demandé un rendez-vous avec le Président, je lui ai demandé où tu étais parti en mission, puis j’ai pris un ULM qui devait justement te rejoindre, et me voilà.
Leon –Bon ben tu peux repartir, maintenant que tu es rassurée ?
Ada –Oui, j’y vais ! Allez, on se retrouve lundi ! Very Happy
Leon –Ouaip ! »

Leon réfléchit 5 minutes, et se rendit compte de l’énorme bourde qu’il venait de faire.

« Leon –Ca doit être les vapeurs d’alcool ! Je suis dégoûté... Hè, mais je vais appeler Hunnigan pour lui demander de faire faire demi-tour à Ada !
*...*
Hunnigan –Leon ? Que s...
Leon –Hunnigan ?
??? –Ici Alm-FR 008. A vous !
Leon –Hum, qui ça ?
??? –Répondez !
Leon –Merde, la fréquence est squattée. Pas d’bol No »

Ainsi furent ruinés les espoirs de s’échapper de Leon. Il décida de rendre une visite au marchand.

« Marchand –StrangAAAAARGH !!!!
Leon –Voilà ! Une balle entre les deux yeux, et on en parle plus. On peut avancer tranquille. »

Ashley et lui avancèrent en enjambant le marchand jusqu’à tomber sur un levier.

« Leon –Hum, voyons voir, il y a marqué « Tournez le levier à gauche ou droite pour ouvrir la porte correspondante. » Ben on a qu’à faire un trou dans le mur tout droit, et on passe au milieu. »

Mais non, décidément, Leon a de bien trop mauvaises idées, et outre gâcher ses munitions, tirer dans le mur ne fit rien. Il prit donc le levier et le poussa... sur la droite...




Fin jocolor


Last edited by FearBefore on Thu 3 Sep - 18:26; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Mon 17 Aug - 19:48

C'est lui qui se profile au loin, c'est l'

Episode 8 !

Une fois la porte de droite ouverte, nos 2 héros passèrent cette porte et se retrouvèrent dans un couloir à l’air libre.

« Leon –Et voilà, encore une fois, on tombe sur une porte qui mène de dehors à dehors !
Ashley –Ben qu’est-ce que ça fait ?
Leon –Mais c’est complètement con !
Ashley –Mais pas du tout !
Leon - Suspect Si tu veux. »

Ils poursuivirent leur route, lorsque soudain...
Derrière eux tomba un homme d’environ 2 mètres 50.
« Géant –Waïïe !
Leon –Allons bon, encore un type qui va nous retarder. *Leon s’approche du géant*
Vous voulez que je vous aide ?
Géant –Avec plaisir. Merci bien.
Leon –Mais quelle idée de vous jeter de là-haut ?
Géant –C’est le chef, Mendez. Il a tenté de me faire boire une nouvelle recette de vin, comme j’en ai marre, j’ai voulu lui échapper...
Leon –Hé ben, ça doit être dur la vie ici.
Géant –Nan, c’est juste Mendez qui a l’esprit tordu.
Leon –Ah ? Quel enfoiré. J’vais m’le faire !
Géant –Ca, c’est une bonne idée !! Il se trouve juste après le téléphérique, un peu plus loin. Si vous pouviez me libérer de ce calvaire...
Leon –Ca s’ra fait Cool »

Ainsi, Leon partit en direction du-dit téléphérique. Il croisa le marchand sur sa route, et après les salutations habituelles, Leon repartit de bonne humeur. Leon et Ashley arrivèrent au téléphérique. Ils descendirent, puis prirent un chemin escarpé dans la montagne.
Ils arrivèrent dans une grotte, où était installée une table pleine de tâches rouges.

« Ashley –Brrrr, quelle sorte de rituel font-ils ici ? :malade:
Leon –Mais rien c’est du vin... Ils auraient pu mettre du sel. Justement, y en a ! Allez, un p’tit coup, ça leur fera pas de mal tongue On peut même garder la bouteille de sel pour faire une arme Very Happy »

Après avoir réglé les détails ménagers de la belle... grotte Neutral , Leon et Ashley firent demi-tour, car la grotte ne menait nulle part. Ils parvinrent à une cabane isolée.
« Leon –Hum, Mendez doit être ici. Va te cacher !
Ashley –Dans un de ces tonneaux ?
Leon –Non, à mon avis, c’est plutôt pour mettre des liquides, genre euh... du vin !!
Ashley –Oh, c’est bon Sad »

Leon entra dans la cabane.


Soudain, un individu étrange le saisit par le bras.

« ?? –Ah maiirde-euh ! Un un étrangeai drunken
Leon –Et vous êtes ?
?? –Mendaisse-euh ! Hic !
Leon –Ivrogne professionnel je parie ? Laughing
Mendez –Mais naaan-euh, chuis un vitchiclu... vitlicuqueur... va, vi ah-euh HIC !!
Leon –Viticulteur ?
Mendez –Ouaip bravo !! En faite je cherche la r’cette du vain parfaite yaip HIC !!! C’est supayr secrayt hei-ein HIC !!! .
Leon –D’accord.
Mendez –Et s’tu la veux fodrrap queue t’humetu HIC !! !!
Leon –D’accord Twisted Evil »

Leon vida ses chargeurs sur le corps de l’alcoolique. Il tomba lourdement sur le sol. De son corps tomba un morceau de papier. Leon le parcourut, et en déduit que c’était la recette secrète dont parlait Mendez. Il la garda au cas où elle serait valable. Il ressortit.
« Ashley –HAAAAAAA ! Ouf, c’est toi ! J’avais pas eu le temps de me cacher pale
Leon –Et après, on va me dire que les blondes ne sont pas si connes que ça :: »

Ils firent marche arrière et aperçurent une porte qu’ils n’avaient pas remarqué avant. Sur cette porte était inscrit d’une écriture fébrile : « Se kuil veuleu mou vrire eh bein i devront trouvéé l’ingraydian secret de mon vain signéééé mendez !! ».

« Leon –Eh ben, même à l’écrit il parle mal noel Bon, on va se taper la liste des ingrédients hein.
Alors : du raisin 2 ans d’âge Neutral
Du roquefort pale
Des morceaux de peau de pamplemousse What a Face
Des bouts de bois Shocked
Arômes de pieds de viticulteurs après une journée de travail affraid
On sait toujours pas quel est l’ingrédient secret...
Ashley –Ben, cherchons aux alentours.
Leon –On devrait demander au géant de tout à l’heure.
Ashley –Bah ouais mais il est parti.
Leon –Et meeerde. »

Ainsi se termine la vengeance goûteuse de Leon sur Mendez. Mais pas leurs aventures (à Ashley et Leon)
La suite... au prochain épisode......


Last edited by FearBefore on Thu 3 Sep - 18:29; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Wed 2 Sep - 21:36

Très court, c'est l'

Episode 9

Leon et Ashley firent demi-tour en direction de la cabane où ils furent assiégés un peu plus tôt. Ils la fouillèrent et virent le géant en pleine discussion avec le marchand.

« Géant –Tiens, vous voilà ? Avez-vous réglé son compte à Mendez ?
Leon –Eh oui, vous êtes libre.
Géant –Cool !
Marchand -Tu les connais, stranger ?
Géant –Bien sûr ! Ils m’ont sauvé des griffes de Mendez.
Marchand –Moi aussi, je connais ces strangers. Comment vas-tu stranger ? Qu’est-ce que tu buy ?
Leon –Mais je vais bien, merci... Very Happy
Marchand-...
Leon –Bon, ben, c’est pas pour dire, mais j’aimerais demander une petite chose au géant /au géant/ Quel est l’ingrédient secret de la recette secrète du vin ?
Géant –C’est l’odeur de pieds d’viticulteurs, bien sûr. Seuls les espagnols peuvent arriver à produire cette odeur, d’où le goût, disons... « unique » pale du vin local.
Leon –Okay, génial ! Bon ben on va ouvrir la porte alors. Merci.
Géant –Tu n’arriveras pas à l’ouvrir.
Leon –Ah bon ? C’est quoi le problème ?
Géant -Il ne te faut pas que le nom de l’ingrédient, il te faut l’ingrédient pour l’ouverture de la porte.
Leon –Mais où on va trouver cette odeur ?
Géant -Hum.... Vous pourriez prendre les pieds de Mendez et les mettre sous la serrure de la porte...
Leon –Hé ben, ça va pas être du gâteau Sad
Marchand –Un coup d’main stranger ?
Leon –Heu, non, on va éviter =( »

Ainsi, les 2 héros durent repartir jusqu’à la cabane où fut tué l’ivrogne Mendez. Et là, ils rencontrèrent Ada.

« Leon –Mais c’est pas vrai, qu’est-ce que tu fais encore là ?
Ada –L’ULM avait plus d’essence et s’est crashé dans les bois derrière. Je pourrais rester avec vous ?
Leon –Ah mais sûrement pas !
Ada –Mais comment je vais rentrer, toute seule ? What a Face
Leon –Hum... Bon, tu peux nous suivre un p’tit moment.
Ada –Merci mon bichou happy »

Une fois les présentations faites entre les deux filles, les 3 amis trouvèrent le corps de Mendez et le portèrent, pour finalement le déposer sans encombre sous la porte verrouillée. Elle se débloqua.

« Leon –En avant !! »
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Wed 2 Sep - 21:42

A présent...

Episode 10

Ils rentrèrent tous trois (comment ça « de qui il parle ? ») dans le château. A l’intérieur, rien de bien intéressant. Ils marchèrent longtemps avant de finalement trouver une très grande porte. Ils purent l’ouvrir, et se retrouvèrent dans un vaste hall. D’un seul coup...

« ??? –Héhé !
Leon –Qu’est-ce que c’est que ça ? Qui a rigolé ?
Ada –Pas moi Surprised
Ashley –Pas moi Surprised
Leon - Suspect
??? –Hayhooooooo !!! Plus hoohh !!
Leon -*il regarde en l’air* Ah mais c’est ce mec là-haut ?
??? –Ha bah, j’me d’mandaisse, si t’allai ahque HIC nous remarquayun jour OUAHAHAHAHA !
Leon –Mais bien sûr, encore un alcoolique dans son délire, j’aurai dû m’y attendre :hum:
??? –Ahqueue monteuh ! On bouarah un HIC coupe en tonton no neure :-p
Leon –Bon, on va bien voir.
Ada –Tu vas boire pendant ton service ?
Leon –Ah, mais ma p’tite chérie, ça fait longtemps que j’suis passé aux heures sups’. Et de toute façon, leur vin, c’est d’la daube. »

Leon trouva un escalier et le monta rapidement pour rencontrer plus vite le petit homme soûl.

« Leon –Salut !
??? –Saluuchte ! T’ay bienv’nu ché mouay !
Leon –Et vous êtes ? :question:
??? –Moua, ch’uis Salazar, et mon poto assie là, bah ç’ay Luis !!
Leon –Luis ? Very Happy Comme on se retrouve n’est-ce pas ?
Luis –Ah mierda, évidemment il a fallu que tu invites le seul type auquel je dois 5000 pesetas.
Leon –Bien tenté, mais tu me dois 15 000 pesetas :-)))
Luis –Raaah, fais chier !!
Salazar –Mais t’lu l’connay en plus !!!!! g*HIC*génial HOUAIP ! Allez, j’teuuuu paye un vrai... enfin vla hein bah*HIC* A ta Santayyy !!
Luis –Bonne idée, soûle-le, après on le tue, on le brûle et...
Leon –Non merci, vous comprenez, je suis en service.
Salazar –Oh, dome mage Sad
Leon –Eh oui. Alors Luis, t’envoies le fric ou je viens le chercher ? Evil or Very Mad
Luis –*fouille ses poches* Mais, désolé, j’ai dû le perdre pendant que j’essayais de vous échapper.
Leon –Là par contre, ça va mal aller *il sort son flingue*
Luis –NO !!!! »

Voyons la scène suivante au ralenti : Leon tire sur Luis, qui fait une esquive magistrale. Luis se met à courir en direction d’un balcon, tout en se tordant dans tous les sens possibles et inimaginables comme Keanu Reaves pour échapper aux rafales de TMP de Leon. L’espagnol saute alors par-dessus la balustrade, et atterrit en bas au terme d’une lourde chute. Il arrive cependant à se relever et à courir comme un dératé vers la sortie pour échapper à la roquette de Leon. Finalement, il s’en sort vivant, et Leon reste sur place, bouche bée au balcon, complètement dégoûté.

« Salazar –Ha ben, tu ui en ve vraiman à HIC mon coupain
Leon –Ce n’est que partie remise
Salazar –Kessi t’a fait mon Luis ?
Leon –Il m’a arnaqué !
Salazar –Ohé ç’ay rien !
Leon –Mais si ! Il me pique des herbes et après il me paye pas !
Salazar –Des... des herbes ? Elles étaient comment ces herbes ?
Leon –Ben, vertes =( Comment veux-tu qu’elles soient ?
Salazar –Ah mais ce sont des herbes vachement toxiques ! Elles mettent une journée avant de faire effet !
Leon –Première bonne nouvelle Very Happy Je crois qu’il peut mourir en paix.
Salazar –Je crois que je vais boire un coup pour me consoler Sad
Leon –C’est ça on vous laisse. »

Leon repartit sur cette note joyeuse, et il passa par une petite porte, emprunta un autre escalier. Ses camarades avaient le moral au plus bas après l’annonce de la mort prochaine d’une connaissance de Leon, mais au vu du peu d’importance qu’il attachait à Luis et sa mort, elles oublièrent cet incident.




Suite au prochain épisode, comme vous vous en doutez
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Wed 2 Sep - 21:59

Episode.... allez au pif episode 11.

Après avoir grimpé un escalier les trois héros se retrouvèrent face à un wagon posé sur des rails.

« Ashley –Chouette, il a fait construire un parc d’attraction Smile
Leon –Ca m’étonnerait, tu vois Evil or Very Mad
Ada –Dis, Leon, ça te rappelle la fois où on l’a fait dans le...
Leon- NAN ! Je vois pas de quoi tu parles et sinon on le prend le train ou on attend là pendant trente ans pour mourir de fin ou quoi ?
Ashley –Je passe en premier Cool
Leon –Mais... »

Ashley monta donc dans le wagon, mais elle ne trouva pas comment le faire démarrer.

« Ashley –Mais, ça marche pas euh Surprised
Leon –Evidemment, c’est ça d’être blonde Laughing
Ashley –Je vais pleurer... Bouhouhouhouhou Sad
Ada –Mais non pleure pas, il a l’air méchant mon Leonichou comme ça mais en vrai il est gentil Smile
Leon –Hum hum... Bon on y va. »

Ils arrivèrent alors dans une petite salle (commentaire de Leon : « Mais tu vois bien que c’était pas un train fantôme ou une quelconque attraction bidon, Ashley »). Après en être sortis, ils se retrouvèrent dan un couloir avec trois directions. Ils continuèrent tout droit, jusqu’à arriver à une porte bloquée par une grille. Leon examina les côtés de la porte, et en déduisit qu’il fallait résoudre une énigme pour l’ouvrir.

« Leon –Alors voyons voir :
A gauche, un toast à notre Reine.
A droite, un toast à Sa Majesté.
Putain ça m’aurait étonné que les énigmes aient pas un rapport avec la vinasse tiens. On est vraiment mal tombés sur ce château. Bon en arrière toute, on va chercher des indices. »

Ils firent tous trois marche arrière, et ouvrirent une porte dans le couloir précédent. Leon aperçut le marchand dans l’autre pièce.

« Leon –Ah, merde mais il est encore vivant lui ? Ah c’est pas vrai ! ON EST MAUDITS !!!!!!
Marchand –Stranger ?
Leon –Et merdeuh...
Marchand –Ah stranger te voilà haha, what are you acheting ?
Leon –Mais rien du tout. Cette fois on se barre allez les filles par là-bas ! »

Leon et ses deux assistantes (commentaire de Leon : « Deux belles assistées oui Evil or Very Mad ») prirent la direction d’une sale de l’autre côté, poursuivis par le marchand. Ils continuèrent par un couloir remplis d’armures qui tentaient de leur tomber dessus maladroitement. Finalement, leur périple s’acheva dans une grande salle où se tenait au milieu un petit meuble avec une coupe de vin dessus.

« Leon –Eh bien, je crois qu’on avance, nous voilà déjà à la moitié du chemin.
Marchand –Stranger, je suis fatigué, alors... raaaahh raaahh... buy moi something.
Leon –Non, je n’ai besoin de rien et puis on était juste venus chercher cette coupe. »

Leon s’empara de la coupe de vin et derrière lui se fit entendre un bruit. Il se retourna et vit trois armures bouger ! Il décida de prendre la fuite dare-dare, mais la porte par laquelle ils étaient passés se bloqua.

« Ashley –On est dans la merde !
Ada –Tu aurais peut-être dû lire l’inscription sur le côté qui disait « Ma l’eurre hà seux qui prainen la coupe du roux A ! »
Leon –On s’en fout c’est trop tard, trouvez plutôt un moyen de nous débarrasser de ces trois-là !
Marchand –Ben j’ai bien un lance-roquettes stranger, mais il a un prix HEHE.
Leon –Rien à foutre, envoie le lance-roquettes t’aura le fric après.
Marchand –Non stranger, ça ne marche pas comme ça HEHE.
Leon –Bon, ta gueule, parce que d’une j’ai pas le temps de compter mon fric alors que je vais probablement me faire couper en deux par des armures vivantes, et de deux tu me fais chier avec ton rire. *PAN ! Une balle et le marchand tombe au sol* Bon voyons, voir. Fusil à pompe, boîte de préservatifs, tampons, sparadraps, mercurochrome, pistolet, spray de secours... C’EST TOUT ? Mais il s’est foutu de ma gueule ce p’tit enculé !
Ashley –HELP !!! Léonne !!
Ada –Bon passe-moi une arme, je m’en occupe.
Leon –OK, voilà mon pistolet.
Ada –T’as pas mieux ? Suspect
Leon –Bon OK prends mon fusil. »
Ada partit à la rescousse d’Ashley, et se débrouilla tant bien que mal pour se débarrasser des hommes de fer. Et elle réussit avec brio.

« Ada -Bon, on peut y aller. »
Alors que la porte se débloquait, trois nouvelles armures sortirent des murs. Les trois comparses prirent vite la fuite dans le couloir qu’ils avaient déjà traversé. Ils prirent une porte dans l’autre direction, et arrivèrent dans une salle avec 4 dalles et une porte fermée.

« Leon –Et allez, c’est notre jour de chance tiens. Bon vu qu’on est que 3 on va devoir se
débrouiller.......................................................................................... J’ai bien peur qu’il faille utiliser les hommes-armures pour activer les 4 dalles.
Ashley –Mais tu es taré !
Ada –Tu préfères faire le grand écart ma chérie ? Very Happy
Ashley -...
Leon –Bon puisque tout le monde a voté pour, on va attendre les hommes-armures. »

Lorsque l’un d’entre eux arriva, Leon se chargea de l’attirer sur une dalle, de l’étourdir quelques secondes, puis se plaça à son tour sur une dalle ; la porte s’ouvrit enfin. Ils y entrèrent tous sauf l’armure, qui fut recalée à l’entrée d’un coup de boule magistral (et douloureux certes) de Leon, qui souhaitait économiser des munitions. Ils retrouvèrent alors un vieil ami.

« Policier –HA, HA, HA. Je vous attendais.
Leon –Pas nous Laughing
Policier –Mais ce n’est pas possible, un con pareil Evil or Very Mad Mais vous allez mourir !!!
Leon –Oui non, mais attention là hein. Le dernier qui a dit ça il est plus là pour te l’dire.
Policier –Rira bien qui rira le dernier !
Leon –Celui qui se fâche a deux peines : celle de se fâcher et celle de se remettre.
Policier –Les fautes des hommes sont relatives à l'état de chacun.
Leon - Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.
Policier –Bon ça va bien là, hein. Allez je vous laisse avec mon plafond qui descend mouahahahahahaha. »

Le plafond, au passage plein de piquants, se mit alors à descendre doucement, jusqu’à ce qu’il finisse par coincer dans un bruit de mécanique rouillée.
« Leon –Hahaha, mais c’est trop drôle. C’est tellement vieux que tous leurs pièges ne marchent plus. Ils s’enlisent dans leur propre merde Rolling Eyes »
Soudain, Leon s’arrêta de rire. Les portes de la salle venaient de se rouvrir et l’homme-armure venait de retrouver ses deux amis. Les trois héros prirent donc la seconde porte qui s’offrait à eux, se retrouvant ainsi dans un couloir de pierre très étroit.
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Thu 3 Sep - 18:31

Up j'ai apporté des petites modifications aux épisodes 3, 4, 5 & 6 happy is ok
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Mon 7 Sep - 18:58

NOUVEL EPISODE happy is ok



Episode 12...

Alors qu’ils couraient, ils aperçurent le policier au fond du couloir, bloqué devant une grille abaissée.

« Leon –Et alors, on est bloqué maintenant hein ? Smile
Policier –Mierda, vous n’avez rien compris Mad
Leon –Mais si, on a bien compris que vous alliez nous rouler.
Policier –Mais non Evil or Very Mad On est pris au piège dans ce couloir !! Une foreuse va nous transpercer ! »

A ce moment-là, alors que les hommes-armures avançaient dans le couloir, un bruit fort se fit entendre. Soudain, au bout du couloir, le mur s’effondra et une foreuse géante fit son apparition.

« Policier –ON EST FOUTUS !!!!! A CAUSE DE VOUS !
Leon –Hé ho ! Toujours de la faute des autres, faut arrêter des fois. Et puis elle pourrait nous débarrasser des armures.
Policier –Vous allez attendre qu’elle tue ces choses ? Shocked
Leon –Oui, et après, j’ai une idée pour nous en sortir. »

La foreuse avait déjà fait son chemin le long du couloir et écrabouillé une armure. Les deux autres étaient comme paralysées, et finirent de la même manière, dans une espèce de bouillie infâme. Leon prit alors son courage à deux mains et montra l’étendue de ses talents, après tout c’était pour s’en sortir dans ce genre de situation qu’il avait été entraîné king

Il fit donc un bond sur le mur pour monter aux commandes de la machine infernale. Il dut tout de même briser la nuque de deux moines peu coopératifs avant d’y avoir accès complètement Twisted Evil Il essaya de trouver le bouton d’arrêt, mais tout ce qu’il put faire fut d’accélérer le mouvement de la foreuse. Il se résigna donc à perdre quelqu’un dans cet accident. Il monta à l’avant du véhicule et prit Ada et Ashley par la main pour les faire monter avant qu’elles ne se fassent percer. Le policier, quant à lui, allait être massacré dans quelques secondes. Plus que 1 m...................... 50 cm............... 30 cm......... 15 cm..... 5 cm... 2 cm, 1 cm *Censure pour les jeunes lecteurs*
Les trois compères descendirent de la foreuse, et se retrouvèrent dans une petite salle. Leon fouilla la pièce et finit par trouver une coupe rouge dans un buffet. Il la prit pensant qu’il s’agissait de la deuxième coupe qui leur permettrait de sortir. Ils retournèrent dans la salle, placèrent les 2 coupes aux endroits prévus à cet effet, se placèrent devant la porte en attendant que la grille se lève, lorsque soudain, la grille leur tomba dessus ! Ils esquivèrent de justesse. Puis la porte s'ouvrit...

« ??? –Désolé les gars ! J’me suis gourré de commande !
Leon –Ah bah bravo ! On a failli mourir à cause de vous... Je sais pas c’qui me retient d’vous écraser comme un insecte... mais... mais.... mais vous ETES un insecte ! Shocked
Ashley –On dirait plutôt un calamar =(
Ada –Moi je vois un gros vibromasseur =(
??? –Ah je vois... vous êtes au-dessus de l’usine de fabrication du vin, les vapeurs vous donnent des hallucinations. Mettez-vous ces pinces à linge. »

Leon et les deux filles enfilèrent les pinces à linge.

" Leon - Ah, je commence à vous voir un peu mieux. "

En effet sous ses yeux prenait forme un moine vêtu d'une robe violette.

" Leon - Alors il y a une usine à vin ici ?
Moine - Oui bien sûr, dans les sous-sols du château... Mais vous n'aurez pas pas le temps de l'admirer...
Ada - De quoi ? peur
Leon - Ouais, on nous a déjà fait la blague, alors maint...
Moine - MATA LO ! "

Une dizaine de moines en robes noires arrivèrent alors par les fenêtres (<< WTF ? Suspect >> dixit Leon), et sortirent des bouteilles de vin. Leon décida de courir le plus vite possible. Il arriva au bout du couloir et s'aperçut qu'il y avait un balcon sur la droite, et donc il y monta... et s'aperçut qu'il avait encore été victime d'une halluciantion.

<< - Putain mais il est à combien de degrés leur putain de vin ? >>

Mais il ne le saurait jamais... Car après tout il allait faire une chute de 100 m de hauteur pale... à peu près... Leon préféra fermer les yeux, il ne voulait pas voir le sol se rapprocher, ni...

PLAOUUUUUUUUUUUUUUF !!!!!!!!!!!!!

Leon atterrit dans une grande cuve. Il remonta difficilement et ouvrit ses yeux... Il avait atterri dans une sorte de liquide violet...

" Leon - Fouaah, j'ai atterri dans du vin ! J'ai survécu, je suis plus fort que la mort !!! Twisted Evil
Moine - Alerte !!! Un étranger est dans la cuve de vin !!!!
Leon - Fuck, y a encore des foutus moines affraid "

Les moines montèrent dans la cuve et attrapèrent Leon, mais il ne se défendit pas... Les vapeurs lui montaient à la tête et il chantait J'ai du bon tabac si fort et si faux, que les moines l'assomèrent.

Il fit un rêve étrange, dans lequel il était assis et fumait un joint avec une assemblée de moines dont l'un d'eux avait une faux...



Lorsqu'il se réveilla, Leon avait la migraine et lorsqu'il essaya de bouger, il était attaché à une chaise dans une petite salle vide... Mais que lui était-il arrivé ?













La suite au prochain épisode Twisted Evil
Back to top Go down
View user profile
FearBefore



Messages : 245
Date d'inscription : 2009-08-01
Age : 22
Localisation : En bas à gauche de la France

PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Thu 10 Sep - 20:53

Merci d'accueillir avec tant d'enthousiasme mon nouvel épisode happy
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: Résidence... Aivile   Today at 14:09

Back to top Go down
 
Résidence... Aivile
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Resident Evil 4 :: Espace membres (détente) :: Parodies-
Jump to: